Exercice mental efficace


Le « STOP »

Objectifs:  devenir conscient du senti dans l’instant présent et de se détendre dans l’acceptation.
Stopper les processus mentaux de division.

Durée: de 30 secondes à 3 minutes répétez plusieurs fois par jour (6 à 10 fois).
Cet exercice est très simple et ne demande aucune aptitude physique ou mentale particulière

DESCRIPTION DE L’EXERCICE

Position de départ : assis, le dos droit ou toute autre position, l’exercice peut même se faire en mouvement.

Il s’agit d’arrêter brusquement dès que vous y pensez et d’habiter entièrement votre corps, pour quelques instants

Option : Crier mentalement « STOP »

Prenez le temps de faire les observations suivantes:

  1. Observez votre respiration et laissez-la baisser dans le ventre, s’il y a lieu
  2. Prenez conscience de votre corps, l’état de la musculature, de vos articulations, permettez la détente, s’il y a lieu
  3. Prenez conscience de vos pensées, puis laissez-les aller pour vous ramener entièrement dans le présent
  4. Vérifiez si vous êtes dans une humeur quelconque, un sentiment ou un état émotif, sans vous juger
  5. Constatez votre niveau d’énergie
  6. Prenez conscience de l’environnement où vous êtes
  7. Laissez grandir un espace intérieur d’acceptation de votre état d’être.

VARIANTES POSSIBLES :

  1. Identifiez vos besoins immédiats et visualisez des réponses imaginaires ou réelles à ces besoins.
  2. Enchaînez avec une technique de méditation.

Le « STOP » (SUITE)

Effets : Le fait d’habiter pleinement son corps permet aux mécanismes de détente d’agir instantanément et d’entamer ainsi un processus de récupération rapide d’énergie

  • Permet de prendre conscience de ses besoins immédiats
  • Peut interrompre un processus de stress négatif entamé inconsciemment (vous pouvez choisir de poursuivre ou pas), il permet d’éviter ainsi de créer inutilement des tensions (ex. épaules levées) et de gaspiller votre énergie
  • Permet de se centrer, de se ramener entièrement dans le présent, là où les choses se passent réellement. Vous risquez ainsi de devenir plus efficaces dans vos tâches à accomplir (qualité d’attention, de concentration)
  • Augmente à la longue, la conscience de son corps, de ses principaux signaux d’alarme (symptômes) en situation de stress, de ses attitudes mentales et de ses perceptions. Vous vous placez ainsi en situation d’ajuster certains comportements ou attitudes (ex.: posture, manque d’écoute)
  • Permet de prendre conscience de l’environnement et de ses influences sur soi.

À long terme:

  • Développe l’acceptation de soi, des autres et de la vie telle qu’elle se présente
  • Permet d’intégrer l’attitude méditative dans son quotidien.

Pratiqué avant le début d’un exercice ou d’une tâche quelconque

  • Permet de bien se situer et d’aborder la tâche ou l’exercice avec l’attitude juste (de choisir la bonne porte d’entrée)

Après un exercice ou une tâche

  • Permet de prendre conscience des effets d’un exercice ou d’une tâche sur tous les plans de la personne.

A propos de Francis Sigrist

Depuis le début des années 2000, Francis Sigrist intervient en entreprise sous forme de stages dans le domaine de la "Santé des managers", plus précisément dans la gestion du stress et des émotions. La Méthode OAKI est le fruit de ses propres recherches depuis plus de 40 ans.